KANONIKA 27. L’inscription dans une Église de droit propre

KANONIKA 27. L’inscription dans une Église de droit propre

Prezzo di listino
€58,00
Prezzo scontato
€58,00
Prezzo di listino
Esaurito
Prezzo unitario
per 
Imposte incluse.

Language: french

Author: Bruno Gonçalves, c. o.

Kanonika Series n. 27 | Publisher: Orientalia Christiana & Valore Italiano

ISBN 978-88-97789-63-5  |  2018

Préface du Cardinal Philippe Barbarin, Archevêque de Lyon (2018)

Si l’Église catholique est composée à une très forte majorité de fidèles de rite latin, elle n’en compte pas moins plus de 17 millions de fidèles orientaux actuellement répartis dans 23 Églises de droit propre. Si l’appartenance à ces Églises sui iuris se réalise habituellement par un processus juridique, codifié tant en droit latin qu’en droit oriental, à l’occasion de l’administration du baptême, d’autres situations peuvent modifier cette inscription par exemple à l’occasion d’un mariage entre fidèles appartenant à différentes Églises de droit propre. Ce processus de l’inscription dans une Église sui iuris est le garant nécessaire, mais pas toujours suffisant, de l’appartenance d’un catholique oriental à sa tradition rituelle propre. Alors que ces Églises orientales catholiques sont malmenée dans leur territoire historique sous l’effet notamment des guerres et des persécutions, l’étude canonique exhaustive de ce processus juridique convoque à une ecclésiologie de communion où la spécificité de chacune des Églises de droit propre est considérée comme le trésor de l’Église catholique toute entière.

Le Père Bruno Gonçalves est prêtre de la Congrégation de l’Oratoire de Nancy (France). Docteur en droit canonique et docteur en histoire du droit et des institutions, il a soutenu en 2014 une thése in utroque ayant pour sujet L’appartenance à une Église de droit propre. D’un principe juridique établi à une réalité malmenée. Il est actuellement Maître de conférences à la Faculté de droit canonique de l’Institut catholique de Paris.